Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

26 mars 2019, 19 h 20 min
Clair
Clair
9°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: François Puthet

Variations autour de l’image et du son

Les artistes plasticiennes, les musiciens ... et le maître d'école, qui ont accompagné les Dromignons dans ce projet !

Exposition : les Dromignons ont effectué un gros travail de découverte et de création

   A l’automne dernier, les élèves de Sylvain Turpin ont rencontré plusieurs fois Christelle Fillod et Janice Wimmer, artistes plasticiennes en résidence artistique sur le territoire de la communauté d’agglomération (CA3B). Les deux jeunes femmes leur ont fait découvrir la genèse de la photographie dans la « camera obscura » : la chambre noire qui permet une projection de la lumière, de l’image, sur une surface plane. Pour cela, elles ont transformé une caravane en chambre noire (laquelle sert aussi de labo photo pour développer les clichés réalisés). Les Dromignons ont ainsi découvert les images inversées, les négatifs ; puis ils se sont initiés à la photographie argentique avec le passage des vues dans différents bains : révélateur, fixateur, bain d’arrêt. Ils ont alors appréhendé leur territoire avec un regard différent en captant des images avec des boites rondes, jouant avec les superpositions et les temps d’exposition. « Ils sont plein de curiosité, plein de motivation, de belles paroles : c’est la classe qui a le plus parlé sur ce qu’ils ressentaient sur les images », s’émerveillent les artistes.

Des artistes en herbe multidisciplinaires

   Pendant le même temps, avec Aline et Didier Joannon et François Puthet, leurs intervenants musicaux, ils ont aussi imaginé de travailler le son avec les mêmes principes que l’image : en inversant les valeurs, en procédant à des étirements, des saturations, des superpositions ou autres effets spéciaux. « Ils se sont rendu compte de points en communs entre les deux volets de ce projet image et son », souligne le maître d’école. Tout ce travail visuel et sonore a ainsi été présenté avec l’exposition « le vert silence de la prairie » où les plasticiennes restituent les photographies combinées avec des dessins de paysages captés sur le territoire.

Des visionneuses en libre accès

   Après un passage à Treffort, puis Corveissiat, et avant de partie vers la Bresse, « Le vert silence de la prairie », exposition de Christelle Fillod et Janice Wimmer, est présentée à Drom jusqu’au 8 mars. Par ailleurs, cinq visionneuses sont installées place docteur Gaillard, à disposition du public. Mais, pour que l'oeil humain puisse voir l’image , il faut suffisamment de lumière naturelle ,on ne peut donc rien observer à la tombée du jour, ni par temps très couvert (éviter toute lumière parasite autour des yeux et attendre quelques secondes pour que l’œil s’habitue).

Le Maître d'Ecole présente l'exposition

Première partie : Le vert silence de la prairie (extraits : travail réalisé avec les Dromignons)

Les prises de vue des Dromignons ...

Les dames (photographes) mettent en place des visionneuses . . .

. . . et les messieurs (musiciens) règlent le son.

Les oeuvres des Dromignons, en trois dimensions

Le secret du développement des photos !

Le public a apprécié !

Le principe de la chambre noire, "camera obscura"

 La bande-son !

Les Dromignons exposent au « Vert silence de la prairie »

  A l’automne dernier, on a pu apercevoir une curieuse caravane bariolée à Drom et dans ses environs. Il s’agissait, en fait, d’un « sténopé », une sorte d’appareil photo géant, utilisé par Christelle Fillod et Janice Wimmer dans le cadre d’une résidence artistique sur le territoire de la communauté d’agglomération (CA3B). Les deux artistes ont ainsi réalisé des photographies et des dessins de paysages. Elles ont aussi utilisé leur installation pour expliquer aux Dromignons le mystère de la chambre noire et faire découvrir comment une scène réelle devient une photographie.

Images . . . et son !

   Conjointement à ce travail, et accompagnés par Aline, Didier et François, les musiciens intervenants de la CA3B, Les Dromignons ont abordé une approche de l’enregistrement et du traitement de sons en essayant d’adopter un vocabulaire identique à celui de la photographie, et en traitant leurs enregistrements avec un logiciel. Laissant alors libre court à leur imagination, ils ont réalisé un travail d’analyse visuelle et auditive, de choix de photos et d’assemblage de sons.

   Les œuvres des plasticiennes et celles de Dromignons seront alors présentées dans une exposition à la salle polyvalente, du 15 février au 04 mars. De plus, cinq visionneuses seront installées dans le village.

(Merci à Christophe THIEUX pour les photos)

Au fil des jours . . .