Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

17 juillet 2018, 3 h 54 min
Surtout clair
Surtout clair
18°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: Dromignons

Encore une récompense pour la classe unique !

Dromignon Bisou 01

  En avril 2015, l’épreuve cyclosportive « La Bisou » traversait le village pour sa treizième édition. Classée dans les 50 plus belles du monde, cette manifestation occasionne des animations du départ à l’arrivée. A Drom, les Dromignons avaient tenu à apporter leur participation avec une décoration préparée par leurs soins au centre du village : une guirlande de maillots de couleurs différentes, remarquée et appréciée par les organisateurs. Aussi, à l’occasion de la présentation de l’édition 2016, au cours d’une soirée qui proposait aussi une rétrospective de la course 2015, les Dromignons se sont vu décerner le trophée de la plus belle animation du circuit. Appelés sur le devant de la scène, avec leur directeur sportif (Sylvain Turpin, le maître d’école ! ), les écoliers de la classe unique ont alors reçu, en cadeau, un lot de différents ballons.

Des habitués du cyclisme de haut niveau !
Ils ont aussi eu l’occasion de rencontrer personnellement David Moncoutié, ancien coureur professionnel. Le vainqueur de l’édition 2011 du Tour de l’Ain a participé (entre autres ! ) onze fois au Tour de France et s’était fait remarquer en 2004 et 2005 avec deux victoires d’étape, dont celle, emblématique, du 14 juillet. Longtemps pilier de l’équipe Cofidis, le sportif s’était arrêté à Drom lors de la cyclosportive du Tour de l’Ain 2013 ; il a donc volontiers pris la pose avec les Dromignons !

  Pour mémoire, ces écoliers avaient déjà été mis à l’honneur pour la plus belle décoration sur le parcours du Tour de l’Ain 2013 ; là c’est une autre gloire du cyclisme qu’ils avaient alors côtoyé : Henry Anglade, une des figures du Tour de France entre 1959 et 1965.

David Moncoutier est à l'honneur aussi

David Moncoutié est à l'honneur aussi

Dromignons Bisou 02

David Moncoutié, les Dromignons et leur maître : toutes les célébrités sur une même photo !

Dromignon Bisou 04

Premiers supporters des Dromignons : les parents !

Les Dromignons aux sports d’hiver

Dromignons au ski 1

Des adultes biens encadrés !

   Journée neige (et vent ! ) pour les Dromignons. En effet, les écoliers de Drom ont emmené leur maître, l’auxiliaire et pas moins de cinq parents dans une escapade bugiste. Là, ils les ont accompagnés dans une randonnée en ski de fond, avant de leur faire goûter aux joies de la luge, après un bon pique-nique. « Une super-journée » nous ont confié ces adultes chanceux de bénéficier de tant d’attentions !

Dromignons au ski 2

Mardi gras . . . le jeudi !

Jeudi gras DROM

  Sylvain Turpin, le maître d’école, n’avait pas pensé au mardi gras ! Heureusement, Naomie le lui a rappelé ; mais, le temps de vérifier, il était trop tard. Qu’à cela ne tienne : enseignant et Dromignons se sont déguisés pour un « jeudi gras » !

 

Le Dromignon a 10 ans !

10 ans Dromignon  01

  Le 20 janvier 2006, l'hebdomadaire départemental annonçait une naissance, non pas dans la rubrique de l’état-civil, mais dans la chronique locale de Drom. Sous la houlette de Pascal Madignier, alors en charge de l’école de Drom, un nouvel organe de presse écrite venait ainsi de voir le jour : « Le Dromignon » (mélange de « Drom » et de « trop mignon » ! ), entièrement conçu et réalisé par les élèves de la classe unique. Se définissant comme le bébé du « Petit Dromadaire » (communiqués de la mairie), le N°1 est distribué à leurs familles, et il est aussi disponible à la bibliothèque. Le 30 juin suivant, le correspondant local de presse applique l’appellation de « Dromignons » aux écoliers eux-mêmes : au fil du temps, elle deviendra leur dénomination « officielle ».

  Puis ce confrère connaitra une diffusion régulière de trois numéros par an, jusqu’au départ de son rédacteur en chef. Pendant plusieurs années, le périodique disparait alors des kiosques, jusqu’à l’arrivée de Sylvain Turpin, nommé maître d’école à Drom en 2011. Tout de suite, le dynamique enseignant motive ses troupes qui se réapproprient le titre.

Une diffusion élargie, et en ligne

   Une nouvelle vie commence pour le périodique, toujours conçu et écrit par les élèves et mis en page par le maître, qui se charge aussi de l’éditorial. L’impression est confiée à la mairie ; un an plus tard, le nombre de pages diminue (de 16 ou 12, il passe à 6, puis 4), mais il est désormais tout en couleurs et diffusé à l’ensemble de la publication (gratuitement . . . et sans recours à la publicité ! ) ; de plus, il est disponible « en ligne » sur le site internet de la commune.

   Parallèlement, les Dromignons se sont aussi lancés dans un autre vecteur de communication : les « pagettes », textes partagés sur internet avec les familles, mais aussi avec tout autre partenaire impliqué, en échangeant avec d’autres établissements. Avec bientôt 400 pagettes diffusées, le « Dromignon » connait une année 2015 creuse. Mais le comité de rédaction (toute la classe ! ) a décidé de marquer ce dixième anniversaire avec un numéro spécial, remarquant que seules Maely et Margot, les deux doyennes, avaient l’âge de cette publication. Notre objectif est alors allé surprendre le comité de relecture dans la finalisation de ses travaux, et tenté d’en savoir plus, en avant-première. Malheureusement, aucun élément n’a filtré : il faudra attendre la diffusion de ce numéro 16 dans les toutes prochaines semaines !

10 ans Dromignon  02

La rédaction en plein travail

10 ans Dromignon  03

On vérifie la mise en page

10 ans Dromignon  04

On traque les phôtes d'ortaugrafe

10 ans Dromignon  05

On se met d'accord sur les détails

10 ans Dromignon  07

On saisit les textes

10 ans Dromignon  08

Les doyennes ont l'âge du Dromignon !

10 ans Dromignon  09

En-tête du premier numéro

10 ans Dromignon  10

La presse salue la sortie de ce concurrent, et néanmoins confrère !

Légende photo : l’équipe de rédaction en plein travail

Le marché de Noël joue dans la cour des grands

Marché de Noël DROM 2015 01

  Il en est ainsi de beaucoup de grandes manifestations : avec le succès croissant, il devient un jour une nécessité de délocaliser ! Organisé par le Sou des Ecoles, le marché de Noël est ainsi sorti de la cour de l’école pour se déplacer au centre-ville. En extérieur et en intérieur, presque une vingtaine de stands ont ainsi accueilli le chaland qui n’a pas boudé son plaisir et pu découvrir (ou redécouvrir) des créations d’autant d’artistes ou de producteurs du secteur. Des cartes de vœux de Margaret, artiste locale, jusqu’à la bière artisanale produite en Bresse en passant par les bijoux, le petit mobilier ou les gourmandises, il y avait de quoi bien préparer la hotte du Père Noël. Le tout, accompagné de tartines de fromages fort, de vin chaud ou bien encore de crêpes.

  Quant aux désormais célèbres couronnes de Noël fabriquées par les Dromignons, il a tout juste fallu une heure pour que le stock disparaisse ; heureusement, d’autres décorations étaient aussi prévues, issues des ateliers de leur coopérative : étoiles, scoubidous, petits sapins et clochettes ! Les écoliers ont déjà prévu des projets avec les bénéfices générés : dans une interview exclusive, Pauline a ainsi évoqué une sortie de ski de fond.

Marché de Noël DROM 2015 03

Les artistes locaux participent : les aquarelles de la Route des Dolines . . .

Marché de Noël DROM 2015 02

. . . les bijoux de la rue de la Forge

Marché de Noël DROM 2015 04
Marché de Noël DROM 2015 05

Marché de Noël DROM 2015 06

On se presse vers les tartines de fromage fort, le vin chaud et les crêpes.

Marché de Noël DROM 2015 07

Circuits courts, consommation locale : le maître montre l'exemple !

Marché de Noël DROM 2015 08

Un stand dévalisé !


Marché de Noël DROM 2015 par 01250DROM

 

 

 

 

Au fil des jours . . .