Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

23 septembre 2018, 9 h 12 min
Surtout nuageux
Surtout nuageux
16°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: Dromignons

Echanges intercontinentaux pour les Dromignons

ana-2f

   Encore une expérience hors norme pour les Dromignons grâce à des enseignants passionnés.

ana-a-drom-4

Le Dromignonisme s’exporte en Corée

ana-a-drom-5

Ana et Sylvain : une passion et des valeurs partagées par-delà les continents

   On l’appelle Ana, mais elle se nomme, en réalité, Shin Eun Sook. « Elle », c’est une institutrice coréenne adepte de l’Esperanto. A ce titre, c’est une correspondante régulière du groupe espérantiste de Bourg en Bresse avec qui elle partage les mêmes valeurs, estimant, par exemple, que « il est très important que les petites écoles soient grandes ouvertes sur le monde, et l’Esperanto aide en cela ». Ana est ainsi enseignante dans une école similaire à celle de Drom, où 11 élèves font aussi du jardin, et même de l’élevage et des travaux des champs ; où elle privilégie une école ouverte, soucieuse des droits de l’homme, du respect de la planète et de la paix dans le monde. Ayant été informée de ce qui se passait dans la classe unique de Sylvain Turpin, où les Dromignons bénéficient de cours d’Esperanto grâce à l’association burgienne, elle a tenu à venir en Revermont pour comparer et partager les expériences. Pendant trois semaines, Ana intervient alors quotidiennement à Drom en Esperanto, aidée par Michel Fontaine, le président de Espéranto Bourg en Bresse, qui s’émerveille : « dans aucune école du monde, il ne se passe ce qui se passe ici, à Drom : une relation internationale dans une langue de paix, avec une intervenante étrangère qui a franchi 12 000 kilomètres uniquement pour cela ».

  Et, en Corée, les écoliers de Ana peuvent suivre son travail à Drom sur son blog, images à l'appui !

ana-a-drom-1

ana-a-drom-2

Immersion chez les Dromignons pour l’institutrice coréenne

ana-a-drom-3
ana-a-drom-4

.

 

 

 

Le cirque s’est écroulé !

fresque-ecole-01

   Les travaux de réaménagement des toilettes publiques ont nécessité un « dommage collatéral » : la destruction du cirque des Dromignons. En effet, sous la direction de Catherine Mercier, l’année 1996/97 avait été placée sous le thème du cirque. Cette activité avait servi de support dans toutes les matières ; les écoliers s’étaient initié à cet art avec l’école du cirque de Bourg, alors toute récente, et leur spectacle de fin d’année n’avait pas manqué d’émerveiller le public. Au printemps, ceux que l’on n’appelait pas encore « les Dromignons » avaient aussi réalisé une fresque sous le préau, utilisant le mur des nouvelles toilettes publiques. Un petit tour dans les archives nous permet de retrouver ces artistes à l’œuvre !

Un peu d’histoire

  Si le bâtiment de la mairie/école a été mis en fonction vers 1886, le préau adjacent a été construit en 1912, et rallongé en 1957. Pour remplacer l’édicule servant de toilettes au milieu de la cour de l’école, trois cabinets sont aménagés sous ce préau dans les années 1970, à côté de la porte servant d’entrée à l’école. Il faut attendre 1995 pour qu’un cabinet intérieur soit installé à l’école ; l’année suivante sont alors créées les premières toilettes publiques, utilisant un de ces anciens cabinets. Un local fermé regroupe alors plusieurs équipements accessibles aux publics par l’ancienne porte de l’école. L’entrée à l’école se fait désormais par la grande porte, dix mètres plus loin, les deux autres cabinets serviront plus tard de rangement . . . et, au printemps 1996, le mur ainsi créé est mis à profit par les artistes peintres de l’école ! Après ces nouveaux travaux, gageons que la nouvelle génération de Dromignons saura mettre à profit le nouveau mur au fond leur préau !

fresque-ecole-02

Les Dromignons de 1996 en chantier

fresque-ecole-03

La fresque terminée

 

fresque-ecole-04

 

                  Détailsfresque-ecole-05fresque-ecole-08
fresque-ecole-06
fresque-ecole-07
fresque-ecole-09
 

fresque-ecole-10

Après 20 ans de bon voisinage, le tigre et la guenon sont désormais séparés par un mur . . .

 fresque-ecole-11
 

fresque-ecole-12

. . . un nouveau support pour les Dromignons ?

 .

On préfère manger à la cantine . . .

eco-cantine-drom-1

On apprend tout à l'école de DROM !

   Séance cuisine pour les Dromignons, qui mettent constamment en application leur engagement d’écocitoyen dans le cadre de leur label Eco-école. Dans la catégorie « alimentation », ils ont donc concocté leur repas du jour en privilégiant les circuits courts et les produits respectueux de l’environnement. Au menu : que des produits de leurs jardins, de la fromagerie de Drom et du magasin coopératif de producteurs locaux d’un village voisin.Ce jour-là, les parents aussi ont pu manger à la cantine !

eco-cantine-drom-2

Séance épluchage

eco-cantine-drom-3

Les parents ont l'air d'apprécier . . .

( Merci à Bruno AVIET et Sylvain TURPIN pour les photos)

Soleil, tartes, corso, musique et danse !

drom-st-thyrse-2016-18

La tribu des Ramassards est venue avec son mammouth

    A l’entrée de l’automne, St Thyrse a fait bénéficier Drom de belles journées estivales : le soleil était au rendez-vous pour la fête patronale. Mais il n’était pas encore levé, samedi, que bien des tartes étaient déjà sorties du four des pompiers. En milieu de matinée, on enregistrait déjà une rupture de stock du modèle « oignons », générant bien des déceptions chez les gourmands qui n’avaient pas réservé. Le soir, une atmosphère plus fraiche attendait les spectateurs pour « Trop tard pour être une star », concert de Claude Keller. Interprétant des chansons de Allain Leprest à Anne Sylvestre, en passant par Annie Cordy, Claude Nougaro et Charles Trenet, la chanteuse revemontoise était accompagnée au piano par Emmanuel Le Poulichet, auteur compositeur interprète.

   Dimanche, l’église ouvrait ses portes pour le seul office dominical de l’année, et l’après-midi commençait par le traditionnel corso. Livrée en juillet 1866 à la toute jeune compagnie de Drom, la pompe à bras des sapeurs-pompiers ouvrait la marche pour fêter ses 150 ans, suivie d’une autre institution locale. En effet, autour de leur Dromi-globe, les Dromignons présentaient ensuite les enfants du monde entier.

Read more ...

Au fil des jours . . .