Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

21 septembre 2018, 2 h 32 min
Clair
Clair
16°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: Drom

Drom, Levallois Perret du Revermont ?

   Au lendemain de son élection, le nouveau maire était informé de la demande de mutation de la secrétaire de mairie (voir article du 11 mai). Choisie parmi une grosse trentaine de postulants à ce poste, Arielle Godet avait pris ses fonctions à Drom une quinzaine de mois plus tôt, à la suite du départ en retraite de Michelle Blatrix.

   La rediffusion de l’offre d’emploi n’ayant, cette année, suscité que trois candidatures ne correspondant pas au poste recherché, une solution a été trouvée grâce à la commune voisine de Jasseron. Cindy Cochet, travaillait ainsi pour cette collectivité, partageant son temps entre ménage, cantine, encadrement des écoliers et secrétariat. Elle a alors rejoint la mairie de Drom pour effectuer d’abord quelques heures hebdomadaires, avant d’assurer totalement ce poste au bout de plusieurs semaines (12 h 30 par semaine). Ses missions à Jasseron sont alors modifiées, ce qui lui génère désormais une activité à plein temps sur les deux communes, uniquement dans le secrétariat. Revermontoise, titulaire de la fonction publique territoriale, la jeune femme vit à Jasseron où sa polyvalence était appréciée.

Balkanysation de la mairie . . . ?

   Après une première période de travail en commun avec Arielle Godet, Cindy Cochet continue actuellement à découvrir toutes les tâches d’une petite mairie . . . sous la tutelle de l’ancienne secrétaire, venue au secours du maire et de l’adjointe (son frère et sa fille). Avec un tel encadrement familial, surpassant Levallois, gageons que Cindy devrait rapidement être formée à cette fonction, dans une mairie ou l'organisation s'écrit . . .  "entre Guillemots" !

Cindy COCHET, un nouveau sourire à la mairie de Drom

Cindy COCHET, un nouveau sourire à la mairie de Drom

Reconduction du label Eco Ecole

Label Eco Ecole à DROM f2

    Engagée depuis longtemps dans l’esprit du développement durable et de l’écocitoyenneté, l’école de Drom est inscrite, depuis 2012, dans la démarche « Eco école ». Ce programme international d’éducation au développement durable (« EDD ») repose, entre autres, sur la mobilisation de tous les acteurs et participants des établissements scolaires dans un projet commun : écoliers, enseignants, personnel, élus, parents, associations. Il vise à la généralisation de l’EDD dans le cursus scolaire et à la mise en œuvre concrète du développement durable, objectifs cadrant pleinement avec les circulaires du Ministère de l’Education nationale.

    Autour d’un comité de suivi, la méthodologie Eco-Ecole s’organise en sept étapes essentielles pour mener à bien le projet. Un jury national évalue en fin d'année scolaire la mise en œuvre de ces sept points pour attribuer le label ou le renouveler.

Les petits poucets du développement durable

   Pour la deuxième année consécutive, les Dromignons se sont ainsi vus remettre ce label, concrétisé par un nouveau drapeau qui flottera au-dessus du préau. L’école de Drom fait ainsi partie des 477 lauréats français de cette année (sur 1634 inscrits). Créé il y a 20 ans, ce réseau fédère maintenant 45 000 établissements (écoles, collèges, lycées, dont quatre dans l’Ain) répartis dans 58 pays : il y a fort à parier que l’école de Drom soit le plus petit !

Les Dromignons sont fiers de ce label bien mérité !

Du boulot pour les élus

Commission bâtiments DROM

   Les élus ont fait le tour du patrimoine bâti de la collectivité pour en noter les caractéristiques, repérer les travaux à envisager ou les améliorations à apporter.

   Ils en ont profité pour apprécier le jardin des écoliers, opérationnel après de délicates “négociations”.

   Il reste, dans la cour de l’école, à solutionner un problème de restitution d’une bande de terrain réclamée par le propriétaire voisin.

   Sur l’ensemble du bâtiment, la réflexion devra porter sur les mises aux normes, particulièrement en matière d’accessibilité. À l’église, c’est la couverture qui devra être suivie, des travaux prévus en 2013 n’ayant pas été réalisés. Des suggestions d’améliorations sont proposées au hangar et à la grange et il est noté que l’abribus est désormais support d’affichage sauvage.

Les Dromignons exportent leur science en Dombes

Dromignons Cap Climat (5f)

   Pour la deuxième année consécutive, l’école de Drom a été retenue pour participer au projet « Cap Climat » organisé sur le bassin de vie de Bourg en Bresse dans le cadre du « PCET » (plan climat énergie territorial). A l’instigation de CAP 3B (syndicat intercommunautaire du Bassin de Vie de Bourg en Bresse), l’opération fédère plusieurs partenaires, dont Altec (Centre de Culture Scientifique, Technique et Industrielle de l’Ain). Après l’énergie, les Dromignons ont travaillé, cette année, sur le thème de l’eau : son cycle, sa consommation à titre domestique, agricole, industriel.

    Ils ont alors conçu et fabriqué un jeu sur toute cette thématique, le « Monopoly Eau », qu’ils ont présenté pendant deux jours au festival Expo Sciences à Chatillon sur Chalaronne. Ecocitoyens et techniciens, les écoliers ont alors été récompensés par un kit énergie solaire et chaque Dromignon s’est vu remettre un exemplaire de la bande dessinée « La cavalière au manteau rouge », éditée en 2010 par CAP 3B pour promouvoir le territoire. Ils pourront alors suivre les héros de l’intrigue au cours de leurs aventures et découvrir qu’ils traversent même leur village . . . où il est question d’eau !


Cap Climat Dromignons par 01250DROM

Dromignons Cap Climat (6f) Dromignons Cap Climat (9)
Dromignons Cap Climat (8) Dromignons Cap Climat (7f)
Dromignons Cap Climat (4f) Dromignons Cap Climat (3)
Dromignons Cap Climat (2f) Dromignons Cap Climat (1f)

Les Dromignons sont désormais incollables sur l’eau !

Fleurissement : les particuliers aussi

Fleurs impasse Fontaine à DROM 01 (12)

   Le comité de fleurissement vient de préparer le village pour ses couleurs d’été. Mais de nombreux particuliers complètent ce travail en fleurissant aussi leurs maisons ; certains apportent aussi un soin particulier à l’espace public dans leur quartier, en tondant, en entretenant les bords des voies et, parfois aussi, avec des décorations florales.

   Après les travaux de l’impasse sur la Fontaine, réalisés en 2013 par la CCTER (Communauté de Communes de Treffort en Revermont), les riverains de cette voie avaient personnalisé cette réalisation en édifiant un petit muret de soutènement en pierres du pays. Laissant leurs compagnes stupéfaites, ces messieurs viennent maintenant de lui apporter la touche finale en l’agrémentant de plantations et en établissant un planning pour l’arrosage.

Fleurs impasse Fontaine à DROM 02 (10) Fleurs impasse Fontaine à DROM 03 (8)

Parés pour l’été !

Au fil des jours . . .