Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

24 janvier 2019, 5 h 21 min
Clair
Clair
-1°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: Drom

Centenaire de l’armistice : la fête de la Paix retrouvée

   Cent ans après la signature de l'armistice, les cloches ont sonné à la volée pendant de longues minutes pour remémorer la joie et l'émotion du retour de la Paix. La veille, après un dépôt de gerbe sur les tombes des soldats morts pour la France, une bougie avait été déposée pour chacun d'entre d'eux sur le monument aux morts.

   Entre les textes des Dromignons réécrivant l'Histoire en version " Paix ", les musiques de Goldman ou de Pagny, l'évocation d'une matinée de 1916 à Drom, la lecture de courriers de poilus de Ramasse et de Drom et un passage au Tourlourou, chez la Madelon, " maman des poilus ", originaire du Revermont, la cérémonie du centenaire combinait l'hommage aux disparus de la grande guerre, le témoignage de la reconnaissance des générations actuelles, le bonheur de la paix et l'espoir de sa pérennité.

   A la salle polyvalente, une exposition évoquait ensuite la grande guerre, détaillant l'identité des enfants de Drom morts pour la France et présentant des objets et documents de l'époque, prêtés par des habitants, avec la participation de l'association Patrimoine de Drom.

Au cimetière, les enfants ont fleuri les tombes des soldats Morts pour la France

Au monument aux morts, une bougie est déposée pour chaque soldat Mort pour la France.

 

Les pompiers ont assuré le service d'honneur

Les Dromignons ont se sont demandés : "Et s'il n'y avait pas eu la guerre ? "

Retrouvez leurs textes ici

Témoignages : Régine a lu des courriers de ses grand-père et arrière grand père, écrits "en direct" du front.

Un texte a été lu, imaginant une journée à Drom, en 1916 ; retrouvez-le ici

 

Cliquez pour consulter le  "Livre d'or" et la fiche détaillée de chaque soldat de Drom Mort pour la France.

Exposition à la salle polyvalente

La bibliothèque municipale a proposé des ouvrage sur la "Grande guerre".

Une véritable moto de 1914

 

.

Cinéma : le programme jusqu’au printemps !

  A l'affiche à Drom pour les prochaines séances :
 

   Le 26 novembre, à 20h15 : « Voyez comme on danse »  (film français de Michel Blanc, avec  Karin Viard, Carole Bouquet, Charlotte Rampling, Jean-Paul Rouve, Jacques Dutronc) ; sorti le 10 octobre 2018.

   Voyez comme ils dansent…
 Julien sent comme une présence hostile derrière lui en permanence.
   Alex, son fils apprend qu’Eva, lycéenne de 17 ans a oublié de le prévenir qu’il allait être père.
  La mère d’Eva, Véro, dans une sale passe depuis sa naissance pense qu’elle va être obligée d’arracher le sac des vieilles pour nourrir le futur enfant.
   Elizabeth, dont le mari Bertrand s’est volatilisé, voit sa maison dévastée par une perquisition.
   Lucie exaspérée par les délires paranos de Julien, son mari, est au bord du burn out conjugal.
   Serena, la maîtresse de Julien sent qu’il lui ment. Julien ne sent pas que Serena lui ment aussi.
   Loïc, fils ainé de Véro, seul élément stable de la bande ne l’est pas tant que ça.
   Sans oublier un absent toujours très présent…

 

 
*  *  *

   Le 17 décembre, à 19h30 : « Yéti & Compagnie »  (film d'animation américain de Karey Kirkpatrick, Jason A. Reisig); sorti le 17 octobre 2018 ; durée 1h37.

  Vivant dans un petit village reculé, un jeune et intrépide yéti découvre une créature étrange qui, pensait-il jusque-là, n'existait que dans les contes : un humain ! Si c'est pour lui l'occasion de connaître la célébrité – et de conquérir la fille de ses rêves –, cette nouvelle sème le trouble dans la communauté yéti. Car qui sait les surprises que leur réserve encore le vaste monde ?

 

 
*  *  *

   Le 28 janvier 2019, à 20h15 : « Mauvaises herbes »  (film français de Kheiron, avec Kheiron, Catherine Deneuve, andré Dussolier) ; sorti le 21 novembre 2018 ; durée 1h40.

   Waël, un ancien enfant des rues, vit en banlieue parisienne de petites arnaques qu’il commet avec Monique, une femme à la retraite qui tient visiblement beaucoup à lui.
   Sa vie prend un tournant le jour où un ami de cette dernière, Victor, lui offre, sur insistance de Monique, un petit job bénévole dans son centre d’enfants exclus du système scolaire.
   Waël se retrouve peu à peu responsable d’un groupe de six adolescents expulsés pour absentéisme, insolence ou encore port d’arme.
   De cette rencontre explosive entre « mauvaises herbes » va naître un véritable miracle.

 

 
*  *  *

   Le 18 février, à 20h15 : « Rémi sans famille » (film français de Antoine Blossier, avec Daniel Auteuil, Maleaume Paquin, Virginie Ledoyen); sorti le 12 décembre 2018 ; durée 1h49.

   Les aventures du jeune Rémi, orphelin recueilli par la douce Madame Barberin. A l’âge de 10 ans, il est arraché à sa mère adoptive et confié au Signor Vitalis, un mystérieux musicien ambulant. A ses côtés, il va apprendre la rude vie de saltimbanque et à chanter pour gagner son pain. Accompagné du fidèle chien Capi et du petit singe Joli-Cœur, son long voyage à travers la France, fait de rencontres, d’amitiés et d’entraide, le mène au secret de ses origines…

 

 
*  *  *

   Le 11 mars, à 19h30 : « Le retour de Mary Poppins » (film américain de Rob Marshall, avec Emily Blunt, Lin-Manuel Miranda, Ben Whishaw); sorti le 19 décembre 2018 ; durée 2h04.

   Michael Banks travaille à la banque où son père était employé, et il vit toujours au 17 allée des Cerisiers avec ses trois enfants, Annabel, Georgie et John, et leur gouvernante Ellen. Comme sa mère avant elle, Jane Banks se bat pour les droits des ouvriers et apporte son aide à la famille de Michael. Lorsque la famille subit une perte tragique, Mary Poppins réapparaît magiquement dans la vie de la famille. Avec l’aide de Jack, l’allumeur de réverbères toujours optimiste, Mary va tout faire pour que la joie et l’émerveillement reviennent dans leur existence… Elle leur fera aussi découvrir de tout nouveaux personnages pleins de fantaisie, dont sa cousine, l’excentrique Topsy.

 

 

Prochain film : le 1er avril !

 Logo cinéma DROM

Pompiers : manoeuvre commune avec le Centre de Secours

Photo de famille en fin de manoeuvre ! 

  Exercice de mise en situation pour le Corps de Première Intervention de Drom sur le thème du feu en milieu clos avec recherche et prise en charge de victime, pendant que le Centre de Secours du Suran s’attaquait à l’incendie. L’occasion d’utiliser une caméra thermique pour localiser la victime.

Le Centre de Secours s'attaque à l'incendie

Le Corps de Première Intervention prends en charge la victime qu'il a sorti du sinistre

(Merci à Anthony PONCET   et au  Centre de Secours pour les photos)

Classes en 8 (et en 3 ! ) : de zéro à quatre-vingts ans.

De la classe 1958 . . . à la classe 2038 !

   Grâce à Kathy et Jérôme (de Ramasse), et Xavier, aidé d’Isabelle (de Drom), les classards en 8 et en 3 de la vallée se sont retrouvés pour une joyeuse journée autour d’une bonne table, avec Jean-François aux cuisines et l’infatigable « grande » Josy au service. Entre classes et demi-classes, ils étaient une vingtaine à ne pas manquer ce rendez-vous.

Des jeunes de (presque) tous les âges

   Evan (3 mois) découvrait là son premier banquet des conscrits, dans les bras de Carla, déjà vieille de dix ans, pour les besoins de la photo (mais son père et son grand père étaient aussi de la partie ! ). Par contre, personne pour représenter les vingt ans ! Qu’à cela ne tienne : Paul, était celui de l’équipe qui est jeune depuis le plus longtemps, avec vingt ans affichés quatre fois au compteur.

Jérôme, Kathy et Xavier, instigateurs de cette rencontre.

Isabelle vérifie que tous les inscrits sont arrivés

Dans les coulisses : Jean-François et Josy.

Chez les Poncet, on est conscrit de père en fils : Evan (classe 2038), Anthony (classe 2008) et Xavier (classe 1983) !

 

« Lectures communes » : du roman fantastique avec Loïck COVAN

  Initiée, en 2012, par l’Association des Maires Ruraux de France (AMRF), pour que la culture ne soit pas un luxe réservé aux habitants des villes, « Lectures communes » se veut être la fête du livre et de la lecture dans le monde rural.

  Avec sa bibliothèque municipale, la commune de Drom s'est inscrite dans cette démarche dès la première année ; après une interruption en 2017, une nouvelle rencontre littéraire était organisée avec un auteur local.

  Loïck Covan est alors venu en voisin, de Ceyzériat. Ce dessinateur projeteur, papa de deux enfants et passionné de basket, ne s'est jeté dans l'écriture que depuis cinq à six ans, en se lançant dans la trilogie d'un roman fantastique : "Le combat des âmes". Si le premier volume, "Le choix", lui a pris quelques années, le second, "L'épreuve", a été beaucoup plus rapide. Certains sont même venus spécialement à Drom pour se le procurer !

   Lors des échanges avec son lectorat, l'écrivain confiait avoir déjà un autre projet en tête : un roman indépendant de la première série. Mais la plus fidèle des ses fans, sa mamie, le presse de terminer le troisième opus du "Combat des âmes" !

 
 

"Je "m'auto-édite" : je n'ai pas d'éditeur qui me presse à fournir une production"

 

(oui, mais mamie est impatiente de lire le troisième volume de sa trilogie préférée ! )

 
 
 

 

* * *

Petit retour sur les éditions précédentes !

Mai 2012 : "Vous connaissez pas la nouvelle ?", textes mis en scène de Bernard Chatelet, le Dombiste (accompagné de ses "Bernadettes")

Mai 2013 : "La plume du poulet de Bresse" : les romans policiers (bressans ! ) de Robert Ferraris, le Bressan

Novembre 2014 : poésie, avec Sylvie Badi . . . de Drom !

Novembre 2015 : littérature jeunesse, avec Laëtitia Pettini , de Ceyzériat, et son roman qui se déroule . . . à Drom !

Octobre 2016 : roman policier historique (et local), avec Sylvain Richoux, de Villereversure.

 

Au fil des jours . . .