Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

23 septembre 2018, 9 h 14 min
Surtout nuageux
Surtout nuageux
16°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: Drom

Les Cavets à l’assaut des Alpes

IlS L'ONT FAIT !

  En novembre dernier, passionné de moto, mais aussi de mécanique, Bruno Aviet a appris que « Les Meules de Savoie » association du département voisin, organisait l’été suivant sa 3ème « Montée sèche du Galibier », randonnée de 35 kilomètres en cyclomoteur, avec un dénivelé de près de 2 000 mètres. Intéressé par le défi, il a entraîné avec lui Jérôme Terraillon et Christophe Michaud, se chargeant de préparer les bolides dans ses ateliers de la rue du Réservoir. Le trio a donc pris le départ le 1er juillet, respectivement sur une Motobécane 51 super de 1979, une Peugeot 103 SPX de 1994 et une Peugeot 103 MVL de 1977. Deux copains burgiens se sont encore joints à eux : Anne et Christian, avec une Motobécane AV37 de 1957 et un scooter Honda de 1985.

Pilotes et machines à rude épreuve

  En une heure, le Col du Télégraphe était franchi par toute l’équipe, à une altitude de 1 566 mètres, malgré une panne d’allumage sur la monture de « Tof’ », aussitôt réparée sur place par Bruno. La deuxième partie s’avérait plus dure pour les mécaniques, mais aussi pour les pilotes. Ainsi, c’est Anne qui dû d’abord déclarer forfait, à bout de pédalage. Avec la diminution de la teneur en oxygène et l’effort demandé aux moteurs, la montée du Galibier était ponctuée de pauses nécessaires pour le repos des mécaniques. La 103 de Jérôme, déjà victime d’une première crevaison, rendait l’âme à six kilomètres du sommet, au moment où survenait une deuxième crevaison. En trois heures au total (pauses comprises ! ), Bruno, Tof’ et Christian franchissaient le col mythique, culminant à 2 642 mètres.

   Sur 200 participants, 176 ont terminé l’épreuve … et nos Cavets n’ont pas manqué de s’approvisionner en Beaufort avant de redescendre !

Au départ : les bolides . . .

. . . et les pilotes !

Panne d'allumage, chez Tof', aussitôt réparée par Bruno !

Anne à fond !

1ère étape : le col du Télégraphe !

Ca va encore pour Jérôme (toque rousse, casaque noire) . . .

. . . mais le moteur ne veut plus rien savoir, à moins de six kilomètres de l'arrivée !

La victoire au sommet !

Au guidon : la provision de Beaufort pour le retour . . .

(Merci à Bruno AVIET pour les photos et la vidéo, à Jérôme TERRAILLON pour la photo 3a)

Voyage intergalactique pour les Dromignons

   Journée tous transports pour les Dromignons, ou, tout au moins rail/route/espace. En effet, tôt le matin, tous se sont fait conduire en voiture jusqu'à la gare de Bourg, avec Sylvain, le maître, et Cécile, une maman. Là, le train les a emmenés à Lyon, où ils ont goûté au métro et au bus pour arriver au " Planétarium ", temple dédié à la découverte de l'astronomie, de l'astrophysique et de l'espace.

Vers l'infini ... et au-delà !

   Grands et petits se sont alors promenés dans l'histoire de l'univers, les phénomènes célestes et la conquête de l'espace, avec les astronautes, cosmonautes et spationautes. Désormais, ils savent reconnaitre et distinguer les voyageurs de l'espace américains, russes ou français !

La tête dans les étoiles

   Ils ont alors effectué une plongée renversante au cœur des phénomènes astronomiques, grâce à un film en 360 ° sous un dôme-écran. Mais, même sidérés par l'intersidéral, les Dromignons gardent les pieds sur terre. En effet, rien ne vaut la pratique : des ateliers leur ont donc été proposés pour manipuler les planètes, comprendre les notions de mouvements, de distances, d'échelle et de taille.

   Après cette journée passée dans la lune, (sans que le maître ne s'en offusque ! ), plus question d'aller sous terre : le métro était troqué contre le tram pour le retour vers leur base de Drom où la rentrée dans l'atmosphère revermontoise s'est déroulée sans incidents : les Dromonautes ont tous été déclarés en bonne santé.

On commence par le train

Les parents surveillent le départ . . .

. . . mais, dedans, on fait déjà la fête !

Des expériences passionnantes

Les petits sont studieux . . .

. . . les grands un peu moins ?

(Merci à Cécile PAUBEL pour les photos 4 à 10 )

Une quarantaine d’aînés au cœur du Dauphiné

Dans les entrailles du Vercors

  Avec leurs amis des clubs de Simandre sur Suran et de Nivigne et Suran, les aînés de l’Age d’Or de Drom sont partis une journée pour des visites entre Chambaran et Royan. Au programme : des jardins ; d’abord celui des fontaines pétrifiantes, joyau de fleurs et d’eau, puis le jardin ferroviaire de Chatte ; de quoi retomber en enfance devant toutes ces petits trains.

  Entretemps, ces ressortissants d'un milieu karstique sont descendus au sous-sol, dans la fraicheur de la grotte de Thaïs.

  Et, bien sûr, le tout était entrecoupé d'une pause gourmande sur l'Isère, à bord du bateau à roue, dans le style Mississipi !

Multiplexe de Drom : deux films, sinon rien !

  Un dessin animé pour terminer la saison 2017/2018 . . . mais elle reprendra avec non pas un, mais deux films pour la rentrée !
 
  Modification importante en septembre : inchangés depuis 2002, les tarifs sont  réajustés et passent à 2 € pour les moins de 14 ans, et à 4 € pour les moins jeunes.
 
  Le 9 juillet, à 20h15 : « Pierre Lapin  »  (film d'animation américain, britannique, australien de Will Gluck avec Philippe Lacheau, Julien Arruti, Elodie Fontan) ; sorti le 4 avril 2018 ; durée 1h30).
   Le petit lapin préféré des jeunes lecteurs depuis des générations est désormais le héros d’un film plein d’aventures et d’espièglerie ! L'éternelle lutte de Pierre Lapin avec M. McGregor pour les légumes du potager va atteindre des sommets. Sans parler de leur rivalité pour plaire à cette charmante voisine qui adore les animaux… Bien au-delà du jardin, de nombreuses péripéties les entraîneront de la magnifique région des lacs en Angleterre jusqu’à Londres !
 
*  *  *

   Reprise des séances : le 24 septembre, avec "Coco", à 15h45, puis "L'Ecole est finie", à 20h15.

   Le 24 septembre, à 15h45 :"Coco" (film d'animation américain de Lee Unkrich et Adrian Molina avec Andrea Santamaria, Ary Abittan, François-Xavier Demaison), sorti le 29 novembre 2017 ; durée 1h45. 

   Depuis déjà plusieurs générations, la musique est bannie dans la famille de Miguel. Un vrai déchirement pour le jeune garçon dont le rêve ultime est de devenir un musicien aussi accompli que son idole, Ernesto de la Cruz.
   Bien décidé à prouver son talent, Miguel, par un étrange concours de circonstances, se retrouve propulsé dans un endroit aussi étonnant que coloré : le Pays des Morts. Là, il se lie d’amitié avec Hector, un gentil garçon mais un peu filou sur les bords. Ensemble, ils vont accomplir un voyage extraordinaire qui leur révèlera la véritable histoire qui se cache derrière celle de la famille de Miguel…

 
* * *

 Le 24 septembre, à 20h15 :"L'Ecole est finie" (film français de Anne Depetrini, avec Bérengère Krief, Patrick Chesnais, Grégory Fitoussi) ; sorti le 11 juillet 2018 ; durée 1h29.

    Agathe Langlois, parisienne jusqu’au bout des ongles bien vernis, est ravie : elle vient d’être titularisée comme professeur d’anglais. Le bonheur de cette nouvelle ne va pas durer, elle apprend qu’elle est mutée... à des centaines de kilomètres de son appartement parisien, en pleine campagne ! Et quand Agathe découvre le niveau et la motivation des élèves de sa nouvelle classe, au fin fond de la Picardie, c’est la douche froide ! Entre des élèves plus que dissipés et des collègues qui l’ignorent, la jeune femme va devoir ranger ses Louboutins et s’adapter à sa nouvelle vie de prof à la campagne...

 
*  *  *

   Le 15 octobre, à 20h15 : « LE DOUDOU »  (film français de Ph. Merchelen et julien Hervé, avec Kad Mérad, Guy Marchand) ; sorti le 20 juin 2018 ; durée 1h22).

   Michel a perdu le doudou de sa fille à l’aéroport de Roissy. Il dépose un avis de recherche avec une récompense. Sofiane, employé à l’aéroport, y voit l’occasion de se faire un peu d’argent et prétend avoir retrouvé la peluche. Le mensonge révélé, Michel et Sofiane se lancent malgré tout sur les traces du doudou. Une mission plus compliquée que prévu...

 

Prochain film : le 5 novembre.

 Logo cinéma DROM

Journée détente pour les pompiers

  Du soleil, un chapiteau, un barbecue et quelque rafraichissements (avec modération ! ), des parties de pétanque et de mölkky avec conjoints et enfants : il n’en fallait pas plus à l’amicale des sapeurs-pompiers pour passer un bon moment d’amitié et de convivialité.

(le chef montre l'exemple)

 

Au fil des jours . . .