Sylvain Turpin 01

Sylvain Turpin, l'instruction publique, mais pas que !

     Mardi 1er septembre, c’est la rentrée, la cinquième à Drom pour Sylvain Turpin. « Cette année, je suis le plus ancien de l’école », nous annonce alors fièrement ce trentenaire. Un petit retour sur ce doyen s’impose donc !

   Originaire d’un village du Cher, Sylvain a été impressionné par des professeurs du collège, qui ont confirmé son envie d’être enseignant, plus spécialement en histoire. Finalement, c’est à l’instruction primaire qu’il se destinera en passant par les sciences. Au printemps de Bourges, il rencontre Audrey, une Bressane, institutrice aussi (qui s’était juré de ne jamais épouser un autre enseignant ! ). Alors, pour se rapprocher de la Bresse, le Berrichon commencera sa carrière dans le Rhône, avec des postes de (longs) remplacements à Villeurbanne et à Feyzin. Mais, dans des établissements regroupant jusqu’à 12 classes élémentaires (et une dizaine de maternelles), ce rural vise un retour à la campagne (le printemps de Bourg, cette fois ? ) pour une petite école. Le poste de Drom se libère ; sans rien en connaître, il postule et sa candidature est tout de suite acceptée.