De l'altruiste et un moral d'acier

   Pompier professionnel à Bourg, mais aussi pompier volontaire bénévole à Drom, Fabien souhaitait rendre hommage à tous ceux qui ont œuvré pendant la crise sanitaire, qu'ils soient soignants, pompiers, commerçants, routiers, éboueurs ou autres, mais aussi les professionnels et particuliers qui sont venus nourrir les pompiers de permanence ; il s’est donc lancé un défi : pédaler pendant 24 heures sur un "home trainer".

   Il a alors pu compter sur le soutien de tout un réseau de supporters qui l'ont encouragé en venant pédaler quelques kilomètres avec lui ou par le biais d’une application internet, mais aussi par de nombreuses visites et messages sur les réseaux sociaux, indispensables lors de trois moments de fatigue.

   Terminant sous les applaudissements, Fabien déclarait que c'était "une belle expérience et une belle aventure humaine".  Avec ses deux fils, Audrey, son épouse, se dit "très fière : il n'était pas préparé pour 24 heures, mais je n'avais aucun doute".

Un cadeau pour les soignants

   En même temps, une cagnotte était destinée à collecter des fonds pour un cadeau au personnel des services de Réanimation de l'hôpital Fleyriat et de la Clinique Convert ; une sur place, une autre à la caserne de Bourg, dans les deux boulangeries Nöl, partenaires, et encore une en ligne pendant toute la semaine.

   Ayant bénéficié d'une greffe de moelle osseuse il y a 10 ans, il profitait aussi de ce défi solidaire pour mettre en avant l'association France ADOT 01, qui milite pour le don d'organes.

Un long périple ...

   En 24 heures (plus 34 minutes pour compenser les arrêts nécessaires, physiologiques ou vestimentaires !), Fabien a parcouru 645 km (soit la distance routière de Meillonnas au Mont Saint Michel).

Toute la famille était avec Fabien . . .

. . . surtout Audrey, aussi fière que leurs deux fils !

L'équivalent de Meillonnas au Mont St Michel par les voies cyclables !

 

 

(le reportage télé ! )

L'arrivée !

https://www.facebook.com/fabien.messon/videos/10221996462403674/

(Merci à Audrey MESSON pour la dernière vidéo ! )

   Le lendemain, Fabien a repris sa garde à la caserne  :

   "Coucou, à toutes et à tous. Encore merci pour votre présence, encouragements et dons. Pour vous rassurer, tout va bien ce matin,  juste quelques courbatures.
   J'ai quand même été obligé de pédaler lors de la séance de sport pour faire les 5 km qui me manquaient pour atteindre l'objectif de 650 km. !"

(Capture d'écran France ADOT 01)

.