En introduction de l’assemblée générale de l’ADMR des 2 vallées, Gérard Toinard, président, rappelait l’action de la structure dans les domaines des services et soins aux seniors, de l’enfance et la parentalité, de l’accompagnement du handicap et de l’entretien de la maison, mais aussi les valeurs qui l’animent : universalité, proximité et respect de la personne « pour tous, toute la vie, partout ». Avec 20 bénévoles et 42 salariés, l’association a assuré, en 2018, plus de 32 400 heures d’intervention (soit une augmentation de 2,5 %) et livrés 8 500 repas au bénéfice de 371 personnes ; de plus 36 téléassistances sont en service.

  Par ailleurs président de l’association de Ceyzériat, il évoquait, pour les orientations 2019, le projet d’un grand territoire du Revermont avec une professionnalisation de l’organisation entre les deux structures, une mutualisation de leurs outils et la nomination d’un cadre de secteur pour accompagner ce changement. Il insistait enfin, en écho avec la bannière placée à l’entrée de la salle, sur la nécessité de recruter de nouveaux bénévoles.

Des bénévoles … et des salariés !

  Prenant le relais, Valérie Plé, de la fédération départementale, présentait des constats en matière d’évolution de la population et du personnel. En effet, dans les 30 prochaines années, les plus de 85 ans seront un tiers plus nombreux, les personnes dépendantes 50 % de plus. Par ailleurs, 200 départs en retraite seront enregistrés dans les dix années à venir, d’où la nécessité d’anticiper ces changements. Avec quatre autres, l’ADMR des 2 vallées est alors pilote dans la mise en place d’un plan de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences.

Un partenariat contre le gaspillage alimentaire

  Enfin, la parole était donnée à Claude Bellu, vice-président de la banque alimentaire (100 bénévoles, 4 salariés), qui collecte et redistribue 1 050 tonnes de marchandises à 7 000 bénéficiaires par le biais de 52 associations. Partant du constat que 98% des aliments confiés par la grande distribution sont à la date limite du jour, il est mis en place un partenariat avec l’association Tremplin, pour cuisiner ces denrées qui pourront être distribuées dans les cinq jours suivants, dans le réseau des ADMR.

Le président recrute . . .