Brou 01

   Brou a été désigné monument préféré des Français.  On peut rappeler que la pierre de taille blanche du Monastère Royal de Brou a été extraite des carrières de Ramasse (paroisse de Saint Julien sur Roche), qui appartenaient à Marguerite d’Autriche.

Brou 02

   Ce monument est encore plus à l’honneur en ce mois de mai 2015 : le spectacle Couleurs d’Amour met en valeur la façade de ce chef d’œuvre édifié au début du XVIème siècle, en rappelant sa raison d’être : perpétuer l’amour de Marguerite d’Autriche pour son époux défunt, Philibert le Beau, duc de Savoie.

    Quatre tableaux se succèdent en une féérie de couleurs :

 Marguerite d’Autriche, la fleur, puis la perle.

   Marguerite d'Autriche joue un rôle politique et artistique de premier plan dans l'Europe de son époque. En effet, née en 1480 à Bruxelles, l'archiduchesse est issue des deux plus prestigieuses maisons d'Europe, celles de Bourgogne et de Habsbourg. Tour à tour reine de France, infante d'Espagne, duchesse de Savoie, et régente des Pays-Bas, elle a pour neveux François Ier et Charles Quint. Elle est aussi une femme sensible et cultivée, attentive à la protection des arts.

  ( On peut aussi rappeler que les édiles de Bourg lui offrirent du fromage de Clon ! )

Brou 03

 Philibert de Savoie, les vitraux et les blasons.

   Le son des cors rappelle le goût pour la chasse de Philibert le Beau, duc de Savoie, né à Pont d’Ain en 1840, que Marguerite épouse en 1501. L'été suivant, le couple fait son entrée triomphale dans la capitale de la Bresse. A la fin de de l'été 1504, le duc est emporté par une pleurésie en quelques jours ; la vie de Marguerite se brise. Elle entame un deuil qu'elle portera sa vie durant.

   Le monastère royal de Brou est le chef-d’œuvre qu'elle édifie pour perpétuer l’amour qu’elle portait à son époux

 Brou 04

La construction de l’édifice, les artisans et les banquets

   Suivi par la régente des Pays-Bas, le chantier du monastère est rapidement mené de 1505 à 1532 par les meilleurs artistes et artisans. Mais Marguerite, morte en 1530, ne verra jamais l'édifice terminé. Peu importe, seigneurs de la cour de Savoie et ouvriers du chantier fêtent la construction de ce chef d'œuvre du gothique flamboyant, unique en France. Les trois tombeaux sont de véritables monuments, exceptionnels par leur ampleur et cette dentelle de pierre si emblématique du monument.

 Brou 05

Les lettres d’Amour, M & P

   Sur la façade comme en de nombreux endroits de l'église, les lettres P et M, réunies par une cordelière appelée « lacs d'amour », tracées dans la pierre et le verre, perpétuent le souvenir de l'union de Philibert et Marguerite.

Brou 06


Couleurs d'Amour à BROU par 01250DROM

Brou 07

Brou 08