Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

1 avril 2020, 19 h 54 min
Ensoleillé
Ensoleillé
12°C
 

Soyez averti !

Author Archives: Webmaster

Croix de la mission 1923 : bientôt 100 ans,  … moins quelques années d’absence !

Un monument bien visible . . . quand la végétation était contenue !

   Chez les premiers chrétiens, des missionnaires étaient envoyés par les communautés en place, hors des limites de la chrétienté, pour propager la foi et implanter de nouvelles institution, pratique qui perdurera lors de la découverte, de l'exploration (et de la colonisation ! ) de "nouveaux" territoires.

   Puis, jusqu'aux XIXème et XXème siècles, on organise des "missions" auprès des fidèles eux-mêmes (et pas seulement des "infidèles"), dans le cadre des paroisses constituées. Il s'agit d'un temps de prédication plus intense, avec un missionnaire de passage, qui ressemble à un propagandiste spécialisé dont on attend qu'il applique un traitement de choc, qu'il provoque un réveil, des conversions, des " retours".

La "croix blanche"

   La fin des ces missions peut être marquée par l'édification d'un symbole religieux ; c'est ainsi que, en 1923, on érige, sur le chemin des Combes, la "Croix de la mission 1923".

La quinquagénaire s'écroule ...

   Surplombant le village, sur les pentes de "Luy", elle fait face à l'église et, sur la carte postale "DROM - vue générale", elle semble veiller sur sa communauté. Jusque dans les années 1970/75 où le temps a raison de son vieux bois : elle s'écroule, la végétation reprends le dessus et son socle de pierre disparaît dans les buissons.

. . . et renaît !

   Jusqu'en 1990 où la toute jeune association "Patrimoine", créée l'année précédente, réouvre le sentier des Combes et libère le socle de sa gangue de ronces. Un an plus tôt, un chêne lui a été donné par M. Fernand Bressoux, de Chavannes. Il est alors coupé et débardé par Christian Bonnet, puis confié à la scierie Branchy avant de passer par les mains de Vivian Rivoire (fils du menuisier du village) qui réalise une nouvelle croix, de même dimension (plus de sept mètres).

   Le 26 juin 1990, aidé par Xavier Poncet et son matériel de levage, toute l'équipe redonne ainsi au site l'aspect qu'il avait connu quelques décennies plus tôt, fruit de toute une chaîne de solidarité et de bénévolat.

Le socle est retrouvé !

Un travail collectif, issu d'une longue chaîne de bénévolat

D'autres édifices religieux (datés)

  Au centre de la "Place de la Pompe" (désormais partiellement occupée par la fromagerie), on dresse une croix en 1803 (transférée trois fois, elle est maintenant en bordure de la rue de la Paix).   

  Suite au jubilé de l'année sainte, convoqué en 1826 par le pape Léon XII, on érige la Croix du jubilé 1827 (rue du Port Fleury).

  Puis, en 1885, au cours d'un siècle de forte période de culte à Marie. on installe une statue de la Vierge en bordure de la Place de la Pompe (statue qui sera aussi déplacée deux fois).

 

La croix de la place de la Pompe, trois fois déplacée ; actuellement Rue de la Paix.

La croix du Jubilé 1827 

 

La Vierge (1885)

"VOYEZ ! Ils m'ont établie leur gardienne"

.

 

 

Covid-19 et fromagerie : service et respect des consignes

Et toujours avec le sourire !

Seul commerce local, et inscrit dans la liste des services indispensables -l'alimentation-,
la fromagerie a adapté ses conditions de vente à la réglementation  en vigueur.

Rigoureux, mais simple

   Passionnés par leur métier, et sensibles aux conditions sanitaires, Aurélie et Aurélien, les salariés de la coopérative, ont immédiatement pris les mesures nécessaires pour continuer à servir leur clientèle dans les meilleures conditions. Dans un premier temps, une affichette limitait le nombre de clients à l'intérieur. Puis, avec les mesures strictes de confinement, de nouvelles modalités ont été mises en place : il convient de passer commande en amont et de venir uniquement pour récupérer ses produits. De plus, un sens de circulation a été établi : "on a demandé des barrières à la commune", précise Aurélie. Un seul client est admis à la fois et on ne manipule plus d'espèces (paiement par chèque ou carte uniquement).

Le "DFD" : Drive From' Drom !

Commande : par téléphone (04.74.30.65.46) ou par courriel (perret.drom@orange.fr)
Ouverture les lundis, mardis, jeudis, vendredis et samedis de 15h à 17h
(penser à se munir de son attestation et respecter les distances avec les autres clients ! )

Nouvelle configuration (le temps de la crise) :

on arrive par la gauche . . .

. . . et on s'en va par la droite !

Cinéma : suspension des séances

   La pandémie de coronavirus a amené le gouvernement à prendre des dispositions draconniennes. M. le Premier Ministre a ainsi informé de sa décision de "fermer tous les lieux "non indispensables".
 
   En conséquence, les séances de cinéma sont suspendues jusqu'à nouvel ordre, depuis le 15 mars 2020.

 

Reconnaissance et solidarité

   Depuis le 17 mars à midi, suite aux instructions données la veille par M. le Président de la République,  toute la population est tenue de rester confinée à son domicile, afin, sinon de stopper, du moins de donner un bon coup de frein à la propagation de la pandémie du Covid-19.

   Par contre, toutes les professions de santé (et leurs "annexes" ! )  connaissent  une surcharge d'activité, sont en première ligne devant la maladie et ne peuvent plus prétendre à une vie privée normale. D'autres professions sont aussi impactées, nécessaires à la continuité de la vie de tous.

   Dans tous le pays, le soir, à 20h00, des habitants se mettent à leur fenêtre pour applaudir et signifier leur reconnaissance, leur soutien et leurs remerciements à tous ceux qui travaillent, souvent dans des conditions difficiles et incertaines, pour le bien de tous.

   Drom ne manque pas de s'associer à cet élan !

 

 

 

 

Municipales 2020 : un seul tour aura suffit

Un scrutin sous le signe des précautions sanitaires
et une abstention "raisonnée" dans le contexte actuel.

  Depuis bientôt quatre décennies, les électeurs avaient toujours eu besoin d'un second tour, pour départager les candidats ou pour compléter l'équipe. Les onze candidats de l'équipe "Ensemble pour Drom" sont élus au premier tour.

Participation 65 %

   Alors que la journée avait débuté timidement, les électeurs ont quand même prouvé une fois de plus que la participation en milieu rural était largement supérieure aux taux nationaux avec un taux d'abstention de 35 %. Le bureau de vote était configuré pour répondre aux exigences sanitaires dictées par le gouvernement, malgré le peu de moyens alloués, et les électeurs, prévenus, ont respecté les consignes qui leur avaient été transmises.

   Sur les 111 suffrages exprimés (trois votes blancs et un nul), les préférences se sont portés sur les nouveaux candidats : de 92 à 97 % pour Yvan Hertrich, Annabelle Tanesie, Denis Bollache et Michel Dupont, suivis des trois conseillers sortants, à égalité avec 90 % : Isabelle Poncet, Marie-Thérèse Corretel et Michel Guillot. Fanette Dromard et Maud Brochard (nouvelles élues) suivent avec 87 et 88 % et les adjoints sortants, Florence Contat Blatrix (disposant pourtant d'un confortable  réservoir familial) et Bernard Larruat, se voient attribuer des scores de 78 et 75 %.

Qui sera maire ?

   Après la diffusion des résultats, c'est alors la question qui s'est posée sur les réseaux sociaux. Florence Contat Blatrix semble s'être préparée à être candidate ; elle serait alors la première dame à présider aux destinées de la commune.

   L'histoire locale ayant dernièrement démontré que c'est bien le conseil municipal qui choisit le maire, des électeurs nous indiquaient alors : "au vu des résultats, les habitants ont quand même montré leur choix" ou : "J'espère que la voix des électeurs sera prise en compte".

   Mais, suite aux dernières dispositions liées à la crise sanitaire, la date du 22 février, retenue pour cette élection, est reportée à une date ultérieure (le résultat même du premier tour  pourrait aussi être remis en cause).

Une disposition inhabituelle, mais efficace et respectée !

Désinfection régulière tout au long des opérations de vote.

Un démarrage timide, mais un taux d'abstention inférieur à la moyenne.

Distances de sécurité pour le dépouillement !

Peu de monde pour le dépouillement, et une distanciation appliquée

Compilation des résultats.

.

Au fil des jours . . .

  • Croix de la mission 1923 : bientôt 100 ans,  … moins quelques années d’absence !

    Un monument bien visible . . . quand la végétation était contenue !

       Chez les premiers chrétiens, des missionnaires étaient envoyés par les communautés en place, hors des limites de la chrétienté, pour propager la foi et implanter de … Lire la suite

  • Covid-19 et fromagerie : service et respect des consignes

    Et toujours avec le sourire !

    Seul commerce local, et inscrit dans la liste des services indispensables -l'alimentation-,
    la fromagerie a adapté ses conditions de vente à la réglementation  en vigueur.

    Rigoureux, mais simple

       Passionnés par leur métier, et sensibles … Lire la suite

  • Cinéma : suspension des séances

       La pandémie de coronavirus a amené le gouvernement à prendre des dispositions draconniennes. M. le Premier Ministre a ainsi informé de sa décision de "fermer tous les lieux "non indispensables".
     
       En conséquence, les séances de cinéma … Lire la suite
  • Reconnaissance et solidarité

       Depuis le 17 mars à midi, suite aux instructions données la veille par M. le Président de la République,  toute la population est tenue de rester confinée à son domicile, afin, sinon de stopper, du moins de donner un … Lire la suite