Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

19 janvier 2020, 3 h 28 min
Clair
Clair
1°C
 

Soyez averti !

Author Archives: Webmaster

Vœux de la municipalité : les derniers pour le maire

Dernière cérémonie des vœux pour Yves Guillemot ; en effet, évoquant la prochaine échéance, le maire de Drom a annoncé qu’il « ne participera pas à cette prochaine élection » et qu’il « souhaite prendre du temps".

Dossiers et réalisations tous azimuts

   Auparavant, l’édile a rappelé les événements de l’année, indiquant un record atteint avec trois enquêtes publiques entre le printemps et l’automne. La première sur le projet de parc photovoltaïque, où plus d’un hectare de panneaux couvriront la consommation énergétique de 1 150 habitants ; la seconde sur la finalisation de la carte communale et la troisième sur le projet de réouverture de carrière, pour lequel la commune a émis un avis défavorable, demandant de conserver à la carrière son statut d’exploitation marbrière (et non de granulats) pour limiter le passage de camions. « C’est M. le Préfet qui aura le dernier mot en accordant ou en refusant la demande d’autorisation Aucun délai de réponse n’est acté aujourd’hui. »

   Cette fin de mandat était ainsi l’occasion de faire un tour des réalisations et des changements : acquisitions de réserves foncières, espace multi-jeux, mise en accessibilité des établissements recevant du public, modernisation de l’éclairage public, rénovation de l’espace autour du monument aux morts, travaux sur la toiture de l’église, « bâtiment public sous utilisé. C’est dommage et incompréhensible que l’on ne puisse pas ouvrir plus cet édifice religieux aux demandes très respectables d’organisation de spectacles ou répétitions de chants classiques ou lyriques. Il est très compliqué d’avoir des autorisations et je le déplore ».

   Après la mobilisation contre la loi Blanquer, l’élu indique qu’après avoir reçu « une réponse personnalisée de M. le Ministre, nous sommes un peu rassurés (mais pas dupes) sur l’avenir de l’école de notre village ». Le mandat aura aussi été marqué par des principes de dématérialisation dans tous les domaines, compliquant les tâches sans en supprimer.

Appel à candidatures

   D’autres dossiers attendent encore : « les élus seront encore fortement mobilisés par la mise en oeuvre, ou les résultantes de la mise en oeuvre des fusions de structures extra communales et les transferts de compétences  Ceci aura des conséquences sur la gestion communale qui se trouve, de par le fait, profondément alourdie par ces mutations » Mais Yves Guillemot est « absolument persuadé que des gens pleins d’idées pour notre commune vont se manifester pour porter cette mission d’administration de notre communauté. Notre organisation actuelle est perfectible, il conviendra de réfléchir à son évolution ».

Il y a 30 ans : le premier Dromadaire

En première page d'une nouvelle publication locale

 

Rétrospective Drom 1990 : 2ème partie !

   Mai se termine avec la distribution du tout premier numéro du bulletin municipal : Le Dromadaire !

   En juin, 32 doublettes s’affrontent aux "internationaux de Drom": le concours de boules du Sou des Ecoles qui se termine à une heure avancée de la nuit. A la frontière de Drom et Meillonnas, le col de France est réaménagé et devient plus fonctionnel. Le conseil municipal vote, en juillet, le financement des travaux d’électricité de l’église : l’éclairage du chœur et de la nef sont réalisés en août. A la rentrée, 12 écoliers investissent la classe de Madame Perrin. Pour la Saint Thyrse, 800 tartes sortent du four des pompiers, et plus de huit équipages animent le corso. En octobre, les élus décident d’équiper la salle des fêtes de stores.

  En novembre revient le concours de belote du  Sou des Ecoles, avec 34 doublettes qui terminent la soirée autour d’un bon plat de tripes. On enregistre 16 inscriptions d’affouagistes et une assistante maternelle est agréée sur la commune. Pour la Sainte Barbe, Claude Tarare et René Caillat se voient remettre la médaille d’argent des sapeurs-pompiers après 20 années de service ; puis Claude goûtera ensuite à la retraite. Puis le dernier conseil d’administration de la Caisse Locale de Crédit Agricole se déroule dans le village, au bar la Remise … suivie d’une bonne choucroute !

 

La première page du premier bulletin municipal

Concours de boules du Sou des Ecoles : on joue dans la cour, sur la place, dans la cour du voisin . . .

. . . et, bien sur, il y a une buvette . . .

. . . et de quoi grignoter ! 

 

Le lavoir était plus . . . "végétalisé" !

 

Le carrefour du Col de France est redessiné

 

Manoeuvre pompier : repérage du plus court tracé en cas d'incendie dans une nouvelle construction

 
 

Puis il faut ré-enrouler les tuyaux !

Le Lieutenant contrôle les jeunes . . . 

. . . et le Sergent fait le bilan avec les anciens !

Les dames du Comité de Fleurissement s'impliquent dans l'entretien des espaces verts.

Rentrée scolaire : les grands . . .

. . . et les petits !

St Thyrse : on prépare encore les tartes dans "le four à Paul"

Défilé de chars : le puits du Comité de Fleurissement

L'ancienne pompe à bras des pompiers

Sortie scolaire sur Mars pour le Sou des Ecoles

 

La Hifi de papy (Fernand)

 

Les produits du jardin de Jeannine

 

Les vendanges de Patrimoine . . . avec dégustation gratuite !

 

Des équipages cyclo-bizaroïdes

 

A l'animation : Bernard, fondateur de Radio-Drom (100 aucun Mégahertz) qui émets pour la deuxième année depuis son studio mobile

 

Derrière l'église : le jeu de quilles

 

Dans l'automne : rétrospective de la fête en images pour les participants, organisateurs et bénévoles

Concours de belote, puis tripes avec le Sou des Ecoles

Repas des anciens . . . à Simandre !

Incontournable : l'accordéon à Fernand !

Sainte Barbe

L'allocution du chef de corps

Le maire et les médaillés

Caisse Locale de Crédit Agricole : un conseil d'administration convivial à "La Remise"

Un peu de neige pour finir l'année . . .

Il y a 30 ans : les derniers Comté à la main, les premiers camions poubelles . . .

Pour faire les meules de Comté, Charles Dérudet, arrivé à l'âge de la retraite, pratique, pour la dernière fois, la spectaculaire et non moins sportive "pêche à la toile".

Le changement d’année nous amène à jeter notre traditionnel coup d’œil dans le rétroviseur.
Commençons le tour des années en zéro avec 1990 (1ère partie)

   La toute jeune association Patrimoine attaque dès les premiers jours de janvier avec la réfection du sentier de Drom aux Combes, tout du moins sa première partie, jusque vers le socle d’une ancienne croix. Le mois suivant, les mêmes bénévoles organisent leur première journée boudin, où 80 kilos de ce produit sont écoulés : la fête durera jusqu’à la nuit. A l’église, on refait la charpente et la couverture de la nef et des bas-côtés. 21 représentantes de la gent féminine honorent Sainte Agathe et, lors de l’assemblée générale des pompiers, on apprend que 18 interventions ont eu lieu l’année écoulée.

   La vallée est inondée et des bateaux se promènent à « Ramasse plage » (vers le viaduc), où notre correspondant local navigue sur un lac profond de plus de sept mètres.  36 classards et conjoints des classes en 0 et en 5 se retrouvent à Drom pour la traditionnelle fête des classes.

Début du ramassage des poubelles

   Le 5 mars a lieu la première collecte hebdomadaire d’ordures ménagères ; ces dernières sont désormais interdites à la décharge municipale. Le conseil municipal décide d’équiper de porte-jardinières les fenêtres de l’étage de la mairie. Drom perd son doyen, Lucien Radix, 93 ans, Bressan établi à Drom depuis sa jeunesse. La salle des fêtes accueille le traditionnel diaporama du comité de fleurissement, qui fait revivre les fleurs de l’été, puis les Amis de Notre Dame des Conches qui retracent 2 000 ans d’histoire du site et présentent leur travail.

   A la fromagerie, on presse les dernières meules de Comté à la main : la coopérative va s’équiper de matériel moderne qui mettra fin à la spectaculaire opération de la « pêche ». Avril voit disparaitre la « Mémette », qui avait régalé des générations de Dromniers au café, avec ses gratins et ses tartes, puis François Billoud, éphémère doyen et dernier citoyen du siècle précédent. Après 28 années passées à la fromagerie, Rosette et Charles Dérudet goûtent à la retraite ; ils sont remplacés par Liliane et Gilles Cantin, dans des locaux modernisés.

   Sur le sentier des Conches, Patrimoine érige une nouvelle croix de sept mètres en lieu et place de celle de 1923, tombée depuis de nombreuses années.

Patrimoine nettoie le sentier et dégage le socle de l'ancienne croix de 1923

La soirée boudin se termine tard, et en musique !

Réfection du toit de l'église

Dernière Sainte Agathe pour "La Mémette" (au centre) . . .

Vers le viaduc : "Ramasse plage"

La vallée inondée

Rehaussée en 1984, la RD81 n'est plus immergée entre Drom et Ramasse

 

Les classes en 0 . . . et en 5 !

On chante . . . en famille !

Les dernières meules de Comté "faites main"

 
 

Avant les travaux : les cuves et les presses . . .

. . . et le coin vente.

Repas du Comité de Fleurissement . . .

. . . les uns mangent . . .

 

. . . les autres préparent, servent, nettoient et rangent !

Gros chantier à la fromagerie

Piégé par un confrère !

La retraite pour Rosette et Charles Dérudet (à gauche) : les fromagers sont remplacés par Liliane et Gilles Cantin (à droite). Le président Françon leur offre un salon de jardin, au nom de la coopérative.

Des locaux plus fonctionnels

Rosette passe le relais à Liliane

Le retour de la croix de la mission 1923

Un travail d'équipe !

. . . la suite au prochain numéro !

 

 

Un marché hebdomadaire à Jasseron !

Le "Gé-Néral*" est victorieux : "Jasseron affaibli, Jasseron atterré, mais Jasseron reparti ! "

Dans le village voisin, fruit d'une collaboration efficace entre l'union commerciale, la commune et la maison de retraite, la nouvelle animation a suscité l'adhésion des commerçants et de la population ; avec, pour la première, un marché de Noël.

   Gérald Tabouret, dit "Gé", le bouillonnant président fondateur de l'Union Amicale, Commerciale et Artisanale de Jasseron (UACAJ) ne cachait pas sa satisfaction, ce dimanche 15 décembre, avec la concrétisation d'un projet qui lui tenait à coeur : un marché hebdomadaire à Jasseron.

Le public a répondu présent

   Dans une place noire de monde, entre père Noël, accordéoniste, vin chaud et batucada, le chaland pouvait profiter des étals de pas moins de onze exposants, proposant toute la palette de l'alimentation : viande, fruits, légumes, pâtisserie, dans des produits de qualité provenant d'un rayon d'une trentaine de kilomètres ; le marché de Noël rajoutait encore six stands."C'est un début, on souhaiterait encore accueillir un fromager, un poissonnier, un producteur de plats chauds : il y a encore un peu de place " souffle Gérald, gérant du "Comptoir Gé-Néral*".

Un projet tripartite

   Le projet résulte alors d'un partenariat avec la commune et la maison de retraite St Joseph. "La commission a énormément travaillé depuis le mois d'avril" souligne Alain Mathieu, le maire, "je remercie tous ceux qui se sont impliqués pour que tout soit prêt aujourd'hui" . De son côté, Dominique Gémini, directeur de la maison de retraite, est enthousiaste : "c'est une ouverture de plus de la maison sur la commune ! " (qui accueille déjà du théâtre et un concert en été, avec l'UACAJ) "vous êtes tous les bienvenus ... mais pas encore en tant que résidents". Mme Gilbert, présidente du conseil d'administration de St Joseph se dit "très heureuse : j'ai dit oui dès le début et je me réjouis de cette ouverture sur le village. J'espère que ça va durer, mais il y a bon espoir quand on voit les commerçants et le public ! " .

   En effet, l'établissement met à disposition une partie de son parc pour le marché et a rapidement fait aménager une ouverture qui permet d'y accéder directement depuis la place St Joseph : le "passage du marché" sera donc désormais ouvert tous les dimanches matins.

Dynamisme commercial

   Après une période un peu morose liée à la fermeture de plusieurs commerces, la commune et ses acteurs économiques prouvent ainsi leur dynamisme : " Ces marchés sont essentiels dans nos villages pour proposer bien entendu des produits frais et locaux mais aussi pour créer des liens entre habitants " insiste Alain Mathieu, propos repris tant par le député Xavier Breton que par les conseillers départementaux Catherine Journet et Alain Chapuis, chacun souhaitant la pérennité de cette animation. Au vu des sourires sur les visages, de la convivialité ambiante et de la qualité des produits, nul doute que ce vecteur de redynamisation du centre village devienne incontournable pour la population.

Il reste de la place !

   Les commerçants intéressés pour participer à ce marché peuvent contacter la mairie (04.74.30.01.04) ou le président de l'UACAJ (04.74.30.04.31)

La partie visible du marché, à l'ombre de la maison de retraite

Au coeur du village

Un nouveau passage, dédié au marché

Le maire, le président de l'UACAJ et le directeur de la maison St Joseph

Les instigateurs du marché encouragent Catherine Journet, conseillère départementale, invitée à couper le ruban.

Les artisans et commerçants de Jasseron préparent le vin chaud

Le Père Noël lui-même s'est déplacé !

Ambiance musicale pour la première

La population a répondu présent

Le marché dans l'enceinte de la maison de retraite

 

.

 

Photographie : un collectif en projet

Zoom sur les membres fondateurs

   Ils sont plusieurs passionnés de photographie et ils projettent de créer un "collectif" pour mettre cet art en valeur. Ils ont flashé sur Drom, qui pourrait être le siège de cette association et où une première rencontre a ainsi eu lieu. Mais, développe Jorge Alves, un des instigateurs de la démarche, il ne s'agirait pas, là, d'un club qui viendrait concurrencer ceux existant déjà sur le secteur, mais " d'un ensemble de personnes d'horizons divers qui se rassemblent de manière informelle dans un but commun, celui de montrer des savoir-faire et de les valoriser. Le collectif est ouvert sur l'extérieur et ses membres restent indépendants".

La mise en avant d'un art

   Le collectif se donnerait ainsi pour objectif d'organiser des expositions ; des démonstrations de savoirs-faire en la matière ; de diffuser la photographie artistique. Il cherchera également à promouvoir la photographie auprès des non-initiés. Il est déjà envisagé un premier projet d'exposition sur la commune, non pas avec ses réalisations, mais avec des oeuvres de professionnels reconnus, présentés dans des cadres non conventionnels.

   Pour cela, le groupe travaille à la mise au point d'un projet de statuts et, après un temps de pause pour les fêtes de fin d'année, prévoit de déclencher une assemblée générale constitutive avec les personnes potentiellement intéressées.

   Le début d'année prochaine est dans le viseur et un nom est déjà d'ailleurs trouvé : "CROP", comme Collectif Revermont Objectif Photo.

   Affaire à suivre et à garder dans le collimateur !

 

 

Au fil des jours . . .

  • Vœux de la municipalité : les derniers pour le maire

    Dernière cérémonie des vœux pour Yves Guillemot ; en effet, évoquant la prochaine échéance, le maire de Drom a annoncé qu’il « ne participera pas à cette prochaine élection » et qu’il « souhaite prendre du temps".

    Dossiers et réalisations Lire la suite

  • Il y a 30 ans : le premier Dromadaire

    En première page d'une nouvelle publication locale

     

    Rétrospective Drom 1990 : 2ème partie !

       Mai se termine avec la distribution du tout premier numéro du bulletin municipal : Le Dromadaire !

       En juin, 32 doublettes s’affrontent aux "… Lire la suite

  • Il y a 30 ans : les derniers Comté à la main, les premiers camions poubelles . . .

    Pour faire les meules de Comté, Charles Dérudet, arrivé à l'âge de la retraite, pratique, pour la dernière fois, la spectaculaire et non moins sportive "pêche à la toile".

    Le changement d’année nous amène à jeter notre traditionnel coup d’œil Lire la suite

  • Un marché hebdomadaire à Jasseron !

    Le "Gé-Néral*" est victorieux : "Jasseron affaibli, Jasseron atterré, mais Jasseron reparti ! "

    Dans le village voisin, fruit d'une collaboration efficace entre l'union commerciale, la commune et la maison de retraite, la nouvelle animation a suscité l'adhésion des commerçants Lire la suite